Impératif

09:49


"Caresse-toi... Tu raconteras ensuite..."

Injonction troublante, sommation perverse de l'homme qui voudrait être à mes côtés... Ces quelques mots, murmurés dans un souffle, m'ont fait craquer... Je ne m'étais pas encore touchée que déjà, le désir suintait au bord de ma fente... J'aime quand il utilise l'impératif...

J'ai fermé les yeux et l'ai imaginé qui se caressait, lui aussi... Je me suis renversée sur mon fauteuil, j'ai allongé les jambes, cambré les reins...

... mes doigts effleurer ma peau, doucement... pinçait légèrement mon mamelon durci... mes cuisses qui s'écartaient... glisser entre mes lèvres déjà mouillées... recommencé, encore et encore... chatouiller mon clitoris, déjà si tendu... mes autres doigts jouer avec mes lèvres...

Mon désir de lui était si grand; l'effet de ses mots, si puissant que je fus bientôt secouée d'un orgasme silencieux... Je n'ai laissé échapper qu'un soupir... Ma main encore humide, les joues roses et le souffle encore un peu court, j'écris ces quelques mots, puisqu'il voulait que je raconte...

You Might Also Like

4 commentaire(s)

  1. Et c'est vraiment très bien écrit... On ferme les yeux et on y est...
    Lyzis

    RépondreSupprimer
  2. Le souffle court, nous partageons...

    RépondreSupprimer
  3. Maître Décadent > À la fois effrayant et grisant...

    RépondreSupprimer

Subscribe