Chambre 426

21:50

(Lire le début de l'histoire ici...)

Il s'est assis dans le petit fauteuil qui faisait face au lit. Je me suis approchée de lui. Le petit carton sur le coin de la table, la boîte ouverte, son sourire... L'appareil photo dans sa main et moi, debout devant lui...

Il m'avait dit, quelques mois auparavant, que je ferais une jolie pin-up et qu'il rêvait, un jour, d'une séance photo avec une de ces icônes de la beauté... Je ne sais pas s'il pensait qu'un jour, je lui offrirais ce genre de moment... Je me demande s'il m'en pensait capable. À l'époque, même moi je ne l'aurais pas cru.

J'étais pourtant là, debout devant lui, vêtue de mon soutien-gorge pigeonnant, d'une charmante culotte noire, d'un porte-jarretelles, de bas résille, d'escarpins aux talons qui me rendaient encore plus grande et de gants de soie qui habillaient mes avant-bras. Que du noir... Du noir, et le rouge de mes lèvres... Une vraie pin-up. Qui s'offrait à son regard gourmand et à l'oeil de la caméra que j'avais préparée pour immortaliser ce moment...

Il m'a fait signe de m'asseoir sur le coin du lit, et s'est approché, le sourire vorace... J'ai avancé le buste vers lui, et j'ai entendu le déclenchement de l'appareil photo... "Superbe..." J'ai remonté mes mains gantées sur ma poitrine, à son grand plaisir... "Magnifique..." Un autre clic.

Je ne me souviens plus très bien des différentes poses qu'il m'a fait prendre, mais je me souviens très bien l'avoir dévêtu, lentement, me régalant de chaque parcelle de sa peau... Je me souviens avoir fermé les yeux, pour m'imprégner de son odeur, de sa chaleur, de sa douceur... Je me souviens aussi de son sexe, qu'il a présenté à ma bouche, en m'interdisant de fermer les lèvres... De son sexe qui frôle doucement mes lèvres, qui glisse sur ma langue qui souhaite tant s'enrouler.... De son sexe qu'il a glissé entre mes seins qu'il avait libérés de leur enveloppe textile... Je me souviens de ce regard désireux, empressé, impatient que je lui ai lancé, et qu'il a immortalisé plusieurs fois... "Regarde-moi encore avec ces yeux-là..." Pas difficile, si tu savais comme j'ai envie de toi... Laisse-moi goûter ta queue, je t'en prie...

"Caresse-toi pour moi..." Dans sa voix, il y avait un tel désir, une telle envie de voir, que je n'ai pas pu lui refuser... Moi qui n'avais jamais laissé quelqu'un regarder ce geste si intime... J'ai retiré ma culotte, et me suis tournée vers lui de manière à lui offrir le spectacle de ma chatte humide, de mes doigts qui la fouillent... Ses mains sur mes genoux ont ouvert davantage mes cuisses... Avide, il était avide...

"Caresse-toi comme quand tu penses à moi..." Et je me suis laissée aller... J'ai senti le dernier rempart de pudeur fondre... Regarde-moi... Regarde mes doigts qui me donnent du plaisir... Écoute mes soupirs, mes gémissements... Regarde ces frissons sur ma peau, mon ventre qui se tend, mes muscles qui bandent... Regarde-moi bien jouir pour toi...

Je n'ai rien retenu. Ni le cri qui m'est monté à la gorge, ni ces spasmes qui ont secoué tout mon corps, ni l'envie de gémir son prénom en le regardant dans les yeux... "Oh, mais elle jouit..." Oui elle jouit, pour toi, pour que cette image, ces sons, ces frissons soient à jamais gravés dans ta mémoire...



Photo: Nikosalpha

You Might Also Like

10 commentaire(s)

  1. piouuuff fait chaud la non? ^^' Quel moment! Je comprend pourquoi l'homme avait un si grand sourire ;)
    En tout cas c'est bien raconté... trop peu etre? sourire

    Bises

    RépondreSupprimer
  2. ce devait être beau mon cher Ange...

    RépondreSupprimer
  3. """Dans sa voix, il y avait un tel désir, une telle envie de voir, que je n'ai pas pu lui refuser..."""

    Très bien imagé. J'adore ton écriture. X

    RépondreSupprimer
  4. Sauvage Libertine > Je crois pourtant que les mots ne sont pas à la hauteur de la situation vécue... Mais je vous remercie du compliment.

    Maître Décadent > Ça vous aurait plu, j'en suis certaine... Sourire...

    Obsessif > C'est ce qu'il m'a dit, oui... Sourire...

    Õpium > Merci beaucoup... Vous reviendrez lire la suite? ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Ah ! Regarder une femme -qui sait que je la regarde- se caresser et s'offrir du plaisir jusqu'à la jouissance... Un fantasme pour moi... Un beau cadeau que tu as offert là à cette homme ! J'en suis jaloux !
    Bises, belle Ange chérie. Et belleS vieS !

    RépondreSupprimer
  6. Domi > Je crois qu'il a apprécié ce cadeau, oui... Autant que j'ai aimé lui offrir...

    kelkunkelbaize > C'est LA question... Sourire... (Bienvenue ici.)

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique, un don de votre être, à celui à qui vous vouliez vous donner.

    Un moment si intime, un partage d'envies, vraiment très beau.

    RépondreSupprimer
  8. histoiredecoquine > Je suis certaine que j'ai reçu autant que j'ai donné, dans ce moment... Ce doit être ce qu'on appelle un partage... Merci de vos mots ici...

    RépondreSupprimer

Subscribe