Pensée

13:39


Le corps encore secoué de frissons et de spasmes, j'ouvre les yeux...
J'aurais aimé voir ton visage...

Oui, j'aimerais voir ton visage...

You Might Also Like

5 commentaire(s)

  1. Que de souvenirs vous me rappelez! Jouir sans voir, quel délice mais quel vide aussi...

    RépondreSupprimer
  2. Un texte très percutant dans sa brièveté...

    RépondreSupprimer
  3. iPuce > C'est surtout le vide, ici... Un bien grand vide...

    francois-fabien > Merci. Il suffit parfois de bien peu de mots...

    RépondreSupprimer
  4. Voir son visage, chercher son corps...sur les draps froissés.

    RépondreSupprimer

Subscribe