Lettre de l'Ange avide

11:48

Mon bel Amant,

Déjà trop d'heures que mon corps est privé du vôtre. Et même si je me souviens très bien de nos derniers ébats, même si je m'en souviens du bout des doigts, je ne parviens pas à faire taire ce désir qui grandit en moi chaque fois que je pense à vous. Je suis impatiente de vous retrouver pour que mon corps trouve enfin la paix.

En votre absence, je me consume d'un feu qui ne s'éteint jamais. Je ferme les yeux et je sens mes tétons s'ériger quand, derrière mes paupières closes, je revois votre bouche qui les lèche... Si j'y pense très fort, je peux même ressentir la morçure de vos dents et ce grand vertige qui, chaque fois, monte en moi... Mes doigts, sans que je m'en aperçoive, frôlent le relief que mes aréoles froissées dessinent à travers la dentelle de mon soutien-gorge... Et ces frissons qui prennent naissance au bout de mes seins se répandent en petites secousses merveilleuses dans tout mon corps.

Et je savoure chacun de ces frémissements sur ma peau, gourmande de cette envie qui enfle en mon ventre et que je ne sais pas retenir. Contenir le désir, le plus longtemps possible. Retarder encore le moment où mes doigts glisseront entre mes cuisses pour apaiser - oh si peu! - cette envie de vous. Songer à vos baisers si doux et à vos doigts qui glissent dans mes boucles brunes. Réinventer vos caresses tendres sur ma nuque et sur mes épaules. Imaginer votre regard et cette ivresse qui me prend et me submerge chaque fois que je vois ce sourire plisser le coin de votre oeil océan où brille une étincelle de perversité qui promet tous les plaisirs. Avoir envie d'embrasser votre peau, de mordre votre cou, de lécher votre oreille... Sentir la rosée inonder mes pétales doux en devinant l'effet de mes soupirs sur votre désir. Fondre de plaisir à l'imaginer, fièrement dressé... À imaginer la saillie de votre envie de moi déformer votre pantalon.

Au souvenir de votre sexe, je n'y tiens plus, et mes doigts font naufrage sous la dentelle, au creux de mon sillon, parcourant les replis de mon sexe. J'imagine votre gland glisser doucement entre mes lèvres. Au même rythme, mes doigts s'enfoncent, impatients, ivres, en mon antre. Votre queue jusqu'à la garde, mes doigts jusqu'à la paume. Votre bassin - ma paume - qui appuie doucement sur mon petit bouton dressé au rythme des va-et-vient de votre queue en moi. Lents. Hypnotisants. Enivrants. Puis plus rapides, plus forts... Urgence du désir.

Quand les tremblements de l'orgasme secouent mes doigts plantés dans ma chatte, j'imagine votre plaisir jaillir et se mêler à l'eau de mon coquillage...

Et quand les spasmes se sont calmés, lécher mes doigts, comme je lèche les vôtres après qu'ils m'aient fait l'amour. Lécher mes doigts, pour savourer ce miel que le souvenir de vous fait couler et qui a le goût du plaisir... Qui a, un peu, le goût de vous. Qui a le goût d'encore...

Je me languis de vous...

Votre Ange avide

You Might Also Like

7 commentaire(s)

  1. J'ose imaginer que votre lettre à une portée universelle et que toutes les amantes pourraient l'écrire à leur amant. Je rêve un peu par procuration.

    Pour autant, c'est votre lettre, ce sont vos mots, et je vous félicite pour vos talents épistolaires érectiles !

    RépondreSupprimer
  2. CUI > J'ose imaginer que ces mots s'appliquent en effet à tous ceux qui, à un moment ou à un autre, se trouvent privés du corps aimé et désiré... Je vous remercie pour vos félicitations et suis heureuse d'avoir pu vous faire rêver, l'espace de quelques mots.

    RépondreSupprimer
  3. Chère Ange....
    voila bien longtemps que je n'etais venue chez vous...et je vous retrouve avide...avide de lui...de la chaleur de son corps, du gout de sa peau...Dieu que je vous comprends...grand sourire...
    Mais pour mieux traverser ces moments si longs je me dis que les retrouvailles n'en seront que meilleures...voire explosive....sourire reveur....
    Je ne peux promettre mais j'essayerais de revenir plus régulièrement à l'avenir car vous savez combien j'aime votre plume....
    Mille baisers délicats à un bel Ange

    RépondreSupprimer
  4. j'ai pris beaucoup de plaisir à vous lire sympathique sachez qu'un nouveau site à vu le jour specialement fait pour la communauté bdsm
    www.bdsmspirit.com
    amicalement

    RépondreSupprimer
  5. L'Insoumise > Je suis heureuse de vous voir passer ici... :) Vous avez parfaitement raison, l'attente exacerbe le désir et les retrouvailles n'en sont que plus délicieuses... Et je dois être un peu masochiste, parce que ces moments d'attente à l'espérer et à rêver de lui, je les aime... Je les aime, parce qu'ils sont si pleins de rêve...

    com > Merci pour les bons mots... Je ne sais pas si je suis une "adepte" du bdsm... J'ai toujours eu un peu de difficulté avec les "étiquettes"... J'irai jeter un coup d'oeil... :)

    RépondreSupprimer
  6. Une lettre qu'on aimerait relire chaque jour !! Vos textes sont d'une rare qualité ! merci pour cela !

    RépondreSupprimer
  7. L.ange > Alors relisez-la chaque jour... Qui sait, c'est peut-être vous l'Amant de la lettre...
    Merci pour ce compliment qui me ravit autant qu'il me fait rougir...

    RépondreSupprimer

Subscribe