Convoitise

22:51


Mon cœur a bondi quand je vous ai vu arriver. Me sont revenus en mémoire, en bloc, la chaleur de vos mains, le goût de vos baisers, les ondulations de votre corps… Je vous ai regardé approcher, fébrile… Je prenais conscience, à cet instant précis, combien vous m’aviez manqué.

Avez-vous vu, alors que vous vous asseyiez près de moi, les efforts surhumains que je faisais pour contenir mon envie de vous? Avez-vous compris à quel point je vous désirais?

En y repensant après coup, alors qu’il ne me reste qu’un vague souvenir de votre odeur dans mes cheveux, je me dis que vous ne mesuriez pas l’ampleur de mon attirance pour vous. Vous étiez forcément inconscient, mon Loup, quand vous avez plaqué votre corps contre le mien et que vous m’avez embrassée passionnément. Un seul baiser, et je devais déjà refouler les gémissements qui voulaient sortir de moi.

Il fallait que vous ignoriez l’émoi de mon corps quand votre bassin s’est mis à onduler contre le mien. Quand, dans ces mouvements qui se voulaient délicieusement obscènes, Monsieur, vous me faisiez mesurer la fermeté de votre fièvre à mon endroit.

Et lorsque le temps qui passe toujours trop vite vous a arraché à nos étreintes, mon ventre a crié, s’est révolté. Comment pouviez-vous me priver de votre virilité alors qu’elle déformait la toile de votre pantalon et que de mon coquillage fluait un miel délicieux? Par quelle cruauté me condamniez-vous à ce divorce? Loin de vous, mon désir se trouve amputé et le vide que crée votre absence me pousse à espérer nos retrouvailles prochaines…

Je vous en prie, ne me privez pas de vous trop longtemps…


You Might Also Like

18 commentaire(s)

  1. Un instant de frustration est comme la sensation que notre estomac réclame: Torture dela faim si il dure sans perspective d'être satisfait, "ouverture d'apétit" si il n'est que temporisation du désir...La satisfaction n'en sera alors que plus intense!

    RépondreSupprimer
  2. Dionys > Espérons que l'attente ne sera qu'apéritive... Parce que plus j'attends, plus j'ai faim... Moi qui suis déjà gourmande de nature...

    RépondreSupprimer
  3. Je vous en prie, ne la privez pas de vos retrouvailles, n'attendez pas longtemps.

    Non-dits non mais, non mais dit donc, dites le lui donc ce non-dit là.

    RépondreSupprimer
  4. Quand il aura lu ça c'est sur qu'il rapplique dans l'heure . Comment résister ...
    Vous me faite frissonner chère amie . baisers

    RépondreSupprimer
  5. Chère Ange,

    C’est comme si on y était!
    Votre récit nous plonge dans cette ambiance si sensuelle, si empreinte de désir qu’on n’en peut plus…
    Le loup semble vous prendre pour une douce fleur qu’il hésite à cueillir.

    Tendres baisers

    RépondreSupprimer
  6. Bel Ange,
    il est certain que cette attente que vous semblez trouver si cruelle pour le moment ne fera qu'amplifier la fougue de vos retrouvailles.....
    Et je ne peux qu'imaginer des retrouvailles animales quand elles reunissent la gourmande que vous etes et un loup....

    Je vous embrasse avec douceur

    RépondreSupprimer
  7. Maître Décadent > C'est un malheureux concours de circonstances qui me prive de lui... Je suis certaine que s'il pouvait... Et je vous rassure, il n'y a pas de non-dit, entre nous... :)

    Plaisir des Sens > Il a frissonné, lui aussi... ;)

    Adolf > J'adore quand vous ne vous pouvez plus... Et si vous croisez mon Loup, dites-lui qu'il n'a pas besoin d'avoir peur... Pas nécessaire de me déraciner pour butiner ma fleur et respirer mes parfums...

    L'Insoumise > J'adore cette envie de lui qui enfle en moi, jusqu'à ce qu'elle déborde... Et chuuuuut, ne dites pas à tout le monde que je suis gourmande... Baisers doux pour vous, chère amie.

    RépondreSupprimer
  8. attendre à ce point d'envie..... c'est se faire du mal et du bien en même temps !
    bonne journée
    Am'

    RépondreSupprimer
  9. Je me rends compte mon cher ange que vous avez peut être mal interprété les non dits que j'évoquais. Loin de moi l'idée qu'il ne voulait pas vous voir, je voulais juste dire que ce que vous ne dites pas ce sont les sentiments qui vous portent, l'attirance n'est évidemment pas que physique même si les conséquences de cette attirance le sont pour beaucoup. Voilà ce que je voulais suggérer. A ma décharge j'écoutais cette chanson d'Olivia Ruiz sur les non-dits au moment où j'ai écrit mon commentaire, je me suis donc laissé porter par la chanson.

    RépondreSupprimer
  10. amélie > Rassurez-vous, il n'y a aucune souffrance dans cette attente. Bien au contraire! Il y a un plaisir fou à sentir le désir enfler, grandir, déborder...

    Maître Décadent > J'avais très bien compris... Et il n'y a pas de non-dits entre mon Loup et moi... Je n'ai plus envie de non-dits... J'y ai trop perdu... (Je trouve très délicat de votre part de vous soucier de mon petit coeur tout tendre... Merci, cher ami.)

    RépondreSupprimer
  11. Beaux désires, belles envies...le souffle coupé rien que d'y penser...

    RépondreSupprimer
  12. Mirka > À moi aussi, il coupe le souffle... ;)

    RépondreSupprimer
  13. Le plaisir de l'attente. La douleur de l'absence. La cruauté de l'absence. La frustration qui conduit aux plaisirs les plus forts. La joie des retrouvailles. L'explosion des sens

    RépondreSupprimer
  14. Arnaud > Peut-être est-ce mon petit côté épicurien (vous ne m'en voudrez pas, n'est-ce pas?), mais je choisirai de retenir le plaisir de l'attente... Les joies que j'ai à l'inventer, à l'imaginer...

    RépondreSupprimer
  15. Oups...je ne le dirais plus mais peut-etre ce detail est-il passé inaperçu.....grand sourire
    Au fait puis-je ajouter un avis personnel....?
    Ah ben oui zut les commentaires sont fait pour cela...rires
    Je trouve vos photos....comment dire....très sensuelles et celle-ci....pourrait me faire tourner la tête....

    Baisers doux Bel Ange

    RépondreSupprimer
  16. L'Insoumise > Espérons-le! Un ange qui commet un péché de gourmandise, vous vous rendez compte? :P
    Et pour votre avis... Vous me faites rougir, douce amie... Vous savez à quel point vos mots me touchent...

    Un bouquet de baisers fleuris pour vous, chère amie...

    RépondreSupprimer
  17. Sourire... Vous savez Ange, je crois qu'il n'y a rien de plus magnifique sur terre, qu'un ange gourmet et gourmand...
    Mais cela est mon avis sincère :)
    Je vous embrasse affectueusement
    Beav'

    RépondreSupprimer
  18. Beaverstef > Ce désir qui nous lie l'un à l'autre est magnifique. Et vous avez raison, l'ange que je vois est magnifique...

    Bises tendres

    RépondreSupprimer

Subscribe