Lever du jour...

10:44


Il faisait frais, ce matin-là, sur la terrasse...

J'étais sortie très tôt, attirée par le soleil radieux de cette matinée d'août. Nue, enroulée dans une grande couverture, je profitais de la tranquillité de ce moment où tout était si calme. J'étais bien. Il y avait, dans cette nudité que seule une mince couverture séparait du reste du monde, quelque chose d'impudique qui affolait mes sens.

Mes doigts, invisibles pour le reste du monde, s'égaraient... Comme chaque fois que je pense à lui... À ses caresses, à ses baisers... À son souffle dans mon cou. À sa voix, chaude et douce. J'avais fermé les yeux, tout entière à mon plaisir.

Je l'ai senti se glisser sous la couverture. Mélange d'excitation et de honte de m'être laissée surprendre dans un tel moment d'abandon. Et cette rougeur sur mes joues le ravissait... Je suis si belle, lorsque je rougis, me répète-t-il souvent... Après s'être amusé quelques instants du trouble qu'il provoquait chez moi, il a à nouveau guidé mes doigts au creux de mon intimité. "Jouis pour moi", réclama-t-il alors...

Demandé si gentiment, je n'ai pas su refuser...

(Texte publié chez l'Eronaute, août 2008)


You Might Also Like

11 commentaire(s)

  1. Il est évident que demander ainsi il est difficle de dire non....grand sourire...

    Baisers doux

    RépondreSupprimer
  2. L'Insoumise > Encore eût-il fallu que j'eusse envie de lui dire non...

    N.B > Je vous remercie... :)

    RépondreSupprimer
  3. ces mots, je ne résiste pas non plus... ravie de vous retrouver...

    RépondreSupprimer
  4. Succuba > À quoi bon résister? Vous savez comme moi que ce qui nous attend au bout du chemin, c'est le plaisir... Ravie de vous retrouver aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Un bonne femme des Liaisons dangereuses m'a soufflé un jour : "Les hommes jouissent du bonheur qu'ils prennent, les femmes ne jouissent que du bonheur qu'elles offrent".

    Y'aurait-il contradiction dans ce cas ? Pas si sur...

    RépondreSupprimer
  6. L'inconnu > Je ne vois pas de contradiction là, bien au contraire... Une belle complémentarité... Qu'importe le chemin, si les deux trouvent le plaisir au bout de la route?

    RépondreSupprimer
  7. Je suis bien d'accord, Ange solaire!
    Je trouve tout aussi fort de donner du plaisir que d'en recevoir de ma partenaire...Les caresses , des mains ou de la bouche, sont autant de jouissance cérébrale et "diffuse", différente, mais non moins importante pour celui ou celle qui donne que l'orgasme génital de celui ou celle qui reçoit...

    Joli blog et jolie façon de manier les mots!
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
  8. Dionys > En fait, pour moi, tout se conjugue en un seul et même plaisir, celui du désir de l'autre... L'orgasme de l'autre est tout aussi bon que mon propre orgasme, surtout quand c'est moi qui le fais naître... Merci pour votre passage...

    RépondreSupprimer
  9. Et comment avez-vous fait...?

    (quel bonheur que celui de vous re-trouver......!!!!)

    RépondreSupprimer
  10. Hasard-Us > Lui tout près, son regard attentif... San voix dans mon oreille, mes doigts agiles...

    (Je n'ai jamais été bien loin... Peut-être aviez-vous oublié le chemin pour venir ici...?)

    RépondreSupprimer

Subscribe