Je t'invente

06:04


Encore une autre semaine qui commence... Une autre semaine faite de jours où je suis toute seule... Une autre semaine que j'essaie de peupler des rêves que tu m'inspires, de la pensée de ton corps contre le mien... J'essaie d'habiller ton envie de moi de caresses, de gestes que je ne te connais pas... J'essaie d'imaginer tes mains, leur douceur, leur forme... Je les invente à la fois fermes et douces, capables d'effleurer le galbe d'un sein ou d'empoigner ma chevelure pour forcer ma cambrure... Je les imagine, formant une coupe sur chacun de mes seins...

J'invente le goût de ta bouche, l'odeur de ta peau... L'odeur au creux du cou, là où j'ai envie de poser mes lèvres... L'odeur des aisselles, pîquante, épicée, mâle... Celle au creux de tes cuisses, celle de ton sexe, dont je m'emplirais les narines... L'odeur au creux de tes reins...

D'ailleurs, le creux de tes reins... Je l'invente, lui aussi... Je m'imagine y déposer baisers et langue... J'imagine mes mains qui t'attirent à moi, pour que tu me pénètres plus fort, plus loin... Je les imagine bouger au rythme de la danse que tu imposeras à tes reins, à ton bassin... Cette houle qui est différente pour chaque homme... J'invente la tienne... Parfois lente, hypnotisante, langoureuse... Parfois plus rapide, plus violente, plus intense...

Ton plaisir qui jaillit, je l'invente aussi. Le goût de ton sperme dans ma bouche, que je partagerais en un baiser avec toi, si tu le voulais... La chaleur de ces jets sur mon visage, ma poitrine... L'odeur de ton sperme sur ma peau...

Et le son de ta voix, au creux de mon oreille... Je n'invente pas ta voix puisque je la connais, mais j'invente tes mots... J'invente le son de ta jouissance, ton râle, ton cri...

Je t'invente...

You Might Also Like

6 commentaire(s)

  1. Chère...douce...belle...Ange...
    Ce mec, c'est l'inconnu? ll en a de la chance, j'aurais tellement faim d'être le sujet de tels billets...Le papier froissé, ce n'est finalement que du papier, non? Je le sens de plus en plus rapproché, rôdant autour, le flair bien aiguisé, sur le bord de bondir, le fameux loup...Gare à toi Miss Solaire!

    RépondreSupprimer
  2. C'est la semaine de l'odorat au Québec ?
    Hi hi Vous êtes très branchée parfumerie dans ce récit . Vous ne seriez pas du signe du Taureau par hasard ?
    Je pense cher ange qu'après vous avoir flairé ce loup va aimer vous croquer et que vous allez lui en faire voir de toutes couleurs ... le veinard !

    Plein de baisers

    RépondreSupprimer
  3. Imaginer est un délice et quelques fois je dois me faire violence pour rester dans cet état de fait. Trop impatiente et c'est peut-être un défaut, alors. Une voix qui me chavire et je plonge. Une voix vient de me chavirer et j'ai plongé. Quand je quitte mes amants, je les renifle, toujours ;) Suis taureau, justement. Mille douceurs, belle ange...

    RépondreSupprimer
  4. Quelle puissance "l'imagination". Que serions nous sans elle? J'aime beaucoup cette invention qui est une invitation aux plaisirs.

    RépondreSupprimer
  5. Merci,

    Merci pour les emotions.
    Merci pour la beaute.
    Merci pour le desir.
    Merci pour la generosite.
    Merci pour le temps.
    Je t'offre mes desirs et mon sperme verse, chavire que je suis par ton joli brin de plume.

    Imeni.

    RépondreSupprimer
  6. Adolf > Je ne crois pas que l'on puisse encore l'appeler Inconnu, maintenant... Mais oui, c'est lui, mon Loup...

    Le papier froissé, c'est une envie, un rêve...

    Et j'espère que vous avez raison, qu'il bondira bientôt...

    Plaisir des Sens > Je suis très sensible à l'odeur... C'est très puissant, le pouvoir de la mémoire olfactive... Et pour répondre à votre question, non, je ne suis pas du signe du taureau... (Cancer, si vous voulez tout savoir... Ce sera bientôt mon anniversaire.)

    Le veinard? Je ne sais pas... Si le plaisir est proportionnel à l'envie, alors oui, le veinard...

    Cassandra > Je suis un peu comme vous... Mais cette fois, j'ai envie de prendre mon temps... De savourer le plaisir de l'attente... De faire naître le désir à l'imaginer, à l'inventer... D'exacerber cette envie jusqu'à ce que je sois incapable de la supporter... Et enfin, succomber...

    Mirka > Le rêve permet d'avancer... Il garde en vie...

    Imeni > Merci pour les mots.
    Merci pour leur douceur.
    Merci pour l'offrande...
    J'en suis très touchée...

    RépondreSupprimer

Subscribe