Hungry Like the Wolf

14:57

Il faisait un soleil magnifique, mais cela importe peu. 
Le restaurant était charmant; la nourriture, délicieuse. Mais de ça aussi, on s'en fiche!
Ma poitrine était délicieusement moulée dans un soutien-gorge pigeonnant et juste assez recouverte d'une jolie camisole. Mais encore là, ce n'est pas le détail important. Enfin... Peut-être un peu...

Non, cette scène se serait jouée un jour de pluie, dans un abri d'autobus et j'aurais porté le plus affreux des t-shirts qu'elle n'en aurait pas été moins parfaite... Tout ça, ce n'était que le décor...

Le décor, puisqu'à un certain moment, tout s'est figé. Je crois même que le décor a disparu. Nous avons tous les deux cessé de parler pour plonger dans les yeux de l'autre... Il n'y avait plus que tes yeux dans les miens... Cette seconde où nous avons su. L'envie était là, entre nous deux... Invisible, mais pourtant si palpable... J'ai vu, au fond de tes yeux bleus, que tu brûlais de me toucher... Et moi, à cet instant précis, j'ai su que cela ne servait plus à rien de résister. Tu avais gagné, j'avais envie de toi...

Et tu as su que derrière ce visage impassible - enfin, j'ai peut-être rougi un petit peu... - à l'intérieur, c'était la tempête... J'aurais dû baisser les yeux plus rapidement. Tu l'as vu, dans mes yeux, que tu n'aurais qu'à demander... Tu as su, à ce moment... Et tes lèvres se sont étirées en un sourire... Sourire de loup qui sait qu'il ne fera qu'une bouchée de moi...

You Might Also Like

12 commentaire(s)

  1. hmmmm voila un article si doux à découvrir.....
    Si j'osais je vous demanderais bien la suite, car ,chipie que vous êtes vous nous laissez sur notre faim....sourires
    Mais si vous ne dévoilez pas la suite, je confesse sans honte que je me plairait à l'imaginer....grand sourires

    Baisers douceurs Bel Ange

    RépondreSupprimer
  2. j'adore ces premiers instants où l'on bouillonne, ces premières fois où les regards n'arrivent pas à se lacher, où il est dur de ne pas laisser ses instincts animals controler notre corps.

    RépondreSupprimer
  3. Alors , Alors ?? Hummm j'espère que cet animal aura de sa langue gouté à toutes les parties de votre corps avant de vous croquer ...
    En souhaitant que votre part animale se soit librement exprimée et que vous avez hurlée comme une louve quand il vous a possédé ...

    Mordant ce petit récit , Grrrr je crois que je vais aller faire un petit tour dans les bois vous m'avez donné faim :0)

    Doux baisers ou ... quelques morsures sur vos fesses(sourire)

    RépondreSupprimer
  4. L'Insoumise > La suite, elle s'écrira, j'espère, bientôt... Sourire. Baisers légers, ma belle...

    Oxanne > Ce sont des instants de pure perfection... :)

    Plaisir des Sens > Croyez-vous que ce soit dangereux pour la suite, si j'ai laissé mon Loup sur sa faim...? :P

    RépondreSupprimer
  5. Je m'en lèche encore les babines…Est-ce que tu deviens soft Ange solaire, une histoire qui contient comme action juste un regard? Comme les autres, je souhaite la suite…Mais il paraît que les loups peuvent faire quelques semaines sans manger sans que cela n’affecte leur coordination musculaire. Ton loup a quelque chose de contagieux, il nous a tous donné faim.

    RépondreSupprimer
  6. Adolf > Si je deviens soft? Peut-être l'ai-je toujours été... Et si le loup tient plusieurs semaines sans manger, il devra se méfier pour que l'agnelle ne devienne pas, à son tour, louve affamée... (En passant, je trouve qu'Adolf est un très joli nom de loup...)

    RépondreSupprimer
  7. Non cher ange , faite le patienter un peu .
    En attendant mettez lui une douce pression , l'issue en sera encore plus croquante :0)

    RépondreSupprimer
  8. Notre Bel Ange Solaire devenir une louve affamée...?? Alors là je demande à voir.....et je plains surtout le pauvre loup aux yeux bleus.....grand sourires

    Baisers coquins ma belle

    RépondreSupprimer
  9. Plaisir des Sens > Le faire patienter? Mais cela signifie que je devrai patienter, moi aussi... Difficile...

    L'Insoumise > Vous demandez à voir? De l'extérieur, rien n'y paraît... Mais en dedans... C'est la tempête... Et le pauvre Loup me semble n'attendre que cela...

    Baisers fripons, ma Douce

    RépondreSupprimer
  10. Mmmmmmmhhhhhhh !! Ces tempêtes internes sont les plus douces tornades que l'on puisse connaître, chère Ange. Sais-tu qu'un loup ne se déplace jamais sans sa meute ? Wow, wow, wow. Quant à le faire patienter, à tes risques et périls ;) Personnellement, je suis impatiente, mais je ne suis pas un loup ! Mille baisers croquants, puisqu'il s'agit bien de crocs, ici...

    RépondreSupprimer
  11. Mon Dieu chère Ange, vos mots sont toujours aussi doux et envoûtants... Je crois que nous rêvons toutes (ou en tout cas quelques unes) de rencontrer ce fauve, ce regard de braise et ce sourire carnassier de loup!
    Serions-nous hypnotisées par son pelage ou les grognements qu'il peut nous faire entendre au fond de nos entrailles?
    Votre texte est d'une beauté exemplaire, mais je dirai comme à votre habitude.
    Je vous embrasse très tendrement, et je vous avoue, je pense souvent à vous, même si d'habitude je me fais quelque peu silencieuse... sourire
    Prenez soin de vous
    Beav'

    RépondreSupprimer
  12. Cassandra > J'ai l'impression que ce Loup-là sait se déplacer sans sa meute, en certaines occasions... Il est des instants que l'on ne souhaite partager qu'avec une seule louve... Quant à l'attente... Je crois qu'elle m'est aussi difficile à moi qu'à lui...

    Beaverstef > Oui, les Loups ont un petit quelque chose d'ensorcelant... Le mien, c'est ses yeux... (Et sa bouche, et ses mains, et...)

    Merci pour vos bons mots et vos douces pensées... Je pense aussi à vous, même si je me fais très discrète sur les blogs actuellement...

    Des baisers...

    RépondreSupprimer

Subscribe