Lettre à un Inconnu

11:11

Mon Inconnu,

Il me semble qu'il y a si longtemps que je vous espère. Que je devine vos contours, une fraction de seconde avant de fermer les yeux. Que sur l'écran noir de mes nuits blanches, je vous anime. Peut-être avez-vous toujours été là, dans chacun de mes rêves fous. Peut-être même que mes orgasmes chantaient votre prénom... 

Et aujourd'hui, j'ai l'impression que votre image est un peu moins floue... Que vous êtes là, plus près, si près... Que si je le veux vraiment, en tendant la main, je pourrai vous toucher du bout des doigts... J'ai même l'impression, à travers la brume du rêve, que vous me souriez...

Et j'aurais envie de vous dire que votre présence, quoi qu'encore un peu lointaine et vague, fait vibrer tout mon être... J'avais oublié que je pouvais vibrer comme ça... J'ai l'impression de renaître. J'avais oublié, surtout, comme c'est bon, d'espérer...

Espérer que vous aurez envie du son de ma voix qui murmure votre prénom. Que vous désirerez sentir contre vous le moelleux de mes seins que vous devinez lorsque vous regardez mon décolleté... J'ai même envie de me laisser aller à l'espoir fou que vous aurez envie de supposer mes dentelles, d'en respirer les parfums... De recueillir, dans les quelques grammes de ce tissu délicat, l'essence même de mon désir pour vous... Fol espoir qu'un jour, je sentirai vos doigts se perdre dans la soie de mes cheveux. Que votre bouche goûtera le velours de ma peau... Lentement... Et que je vous offrirai tout de moi, pour que vous vous enivriez de miel, de frisson et de douceur... Pour que vous buviez, à même mon corps, cette sensualité qui nous anime tous les deux et dont on ne parvient jamais à étancher la soif...

Mais il manque à cette image de vous à laquelle je tente de donner vie la chaleur de votre peau. Il manque le goût de vos baisers, le son de vos soupirs, le grain de la peau de vos frissons... Il manque le goût de la sueur et la tendre douceur de vos fesses... L'odeur mâle que j'ai envie de recueillir au creux de vos cuisses. Il manque le son discret, si discret qu'il faut être tout près et silencieuse pour l'entendre, que font mes doigts en passant dans vos cheveux... Il manque la beauté de votre sourire et le goût du sperme... Il manque l'intensité de votre regard bleu dans le mien...

Je suis certaine que si je ferme les yeux complètement et que je cesse de réprimer cette envie de vous qui grandit en moi, votre image prendra vie, auprès de moi...

Votre Ange qui vous espère...

You Might Also Like

24 commentaire(s)

  1. Espérer que la force du vouloir matérialise notre espoir ...On voudrait tant y croire .. :)
    Bises douces Ange

    RépondreSupprimer
  2. Voila une douce missive qui j'espère fera vibrer votre inconnu....
    Elle me touche beaucoup car vous avez su trouver les mots que j'aurais envie d'ecrire à un homme en particulier...
    Vous savez tout le bien que je vous souhaite mon cher Ange....alors je ne peux qu'esperer que votre voeu devienne réalité...

    Baisers doux mon Bel Ange

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Si vous étiez Lyonnaise, je pourrais croire cette prose destinée à mes yeux ... Vous utilisez les mêmes mots, les mêmes clefs qu'elle ...

    Ed

    RépondreSupprimer
  4. Être désiré, espéré et attendu comme cela...
    1l y en a plus d'un qui comme moi aimerait être cet inconnu tant désiré, espéré et attendu.
    Bisous
    Roc.

    RépondreSupprimer
  5. Si un jour cet inconnu par le plus grand des hasards se retrouvait en face de vous et que vous lui parliez avec cette émotion, cette tendresse, ce plein d'images contenues et ressenties au niveau de vos écrits... Ce jour là, je n'en doute pas... Plus de masque, plus de pudeur, plus d'ombres rêvées tant espérées, seulement un visage, un corps, deux mains, pour mieux vous contempler, s'offrir, se lover et vous enserrer... Le bonheur en fait, ce à quoi toutes et tous nous espérons et tendons avec plus ou moins de facilités liées à notre manière soit d'être ou de paraître... Le comportement humain dans ce qu'il est, troublant, attachant, sensible, affectif ou féroce, inadapté et violent... Qui sait, les deux en même temps?

    Bon week-end à toi ANGE... Couche un jour tes écrits sur papier, simple conseil d'ami!

    Bises... MICHEL

    RépondreSupprimer
  6. C'est agréable et troublant de constater que vos mots collent à certaines de mes pensées.
    Je crois que beaucoup de femmes se retrouvent dans vos textes.

    RépondreSupprimer
  7. chilina > Mais on y croit... Et qui sait? Peut-être que si j'y crois assez fort, mon voeu se réalisera...

    Ma belle Insoumise > S'ils racontent ce que vous avez envie de dire à votre "inconnu", je vous les offre ces mots... Dites-lui que vous l'espérez... Je l'espérerai avec vous... Si mes mots vous le ramènent, peut-être qu'ils réussiront à guider les pas du mien vers moi...

    Ed > Et ça fonctionne, avec vous?

    Roc > Il l'est... Et il le sait...

    MICHEL > Je l'espère, ce jour où je pourrai lui dire tout cela...

    Mirka > On a toutes eu, à un moment ou à un autre de notre vie, un inconnu... Mes mots ne font que raconter le désir...

    RépondreSupprimer
  8. Il doit être aux anges de se sentir autant désiré.
    Je vous souhaite son regard, et tout le reste ...
    Baisers.

    RépondreSupprimer
  9. Philo > Merci... J'ai envie de son regard... Et de tout le reste...

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour votre cadeau mon Bel Ange....je suis touchée.
    Croisons les doigts pour que nos "inconnus" comprennent le sens profond de ces mots et nous reviennent...

    Baisers délicats mon Bel Ange

    RépondreSupprimer
  11. aaaaaaah, ces mots, ces mots si doux et électriques à la fois, qui résonnent (raisonnent ?) toujours très bien en moi... j'aurais juste mis un "s" de plus au premier frisson, quand bien même j'ai vibré avec vous, à la lecture de chacun des mots...

    RépondreSupprimer
  12. L'Insoumise > Je vous en prie, vous savez comme je souhaite votre bonheur... Quant à nos "inconnus", nul doute qu'ils comprendront le sens de ces mots... Reste à savoir s'ils partageront notre envie... Mais quelque chose me dit que le temps n'est plus au doute...

    Baisers tendres, belle Insoumise...

    Succuba > Peut-être avais-je en tête le grand frisson, celui que l'on recherche toujours... Je vous dirai, si je le trouve auprès de lui...

    RépondreSupprimer
  13. Difficile de trouver quand on a déjà un idéal...Mais ton texte est magnifique en tout cas.

    RépondreSupprimer
  14. Vous souhaitez mon bonheur et moi votre plaisir...sourires...
    Et vous avez raison, le temps n'est plus aux doutes....et nos "inconnus" le savent très bien...

    Baisers tendres mon Bel Ange

    RépondreSupprimer
  15. Oxanne > Mais si vous avez déjà votre idéal, ne cherchez plus... Contente de vous revoir ici...

    L'Insoumise > Oh si... Et ne trouvez-vous pas cela délicieux? :)
    Baisers gourmands...

    RépondreSupprimer
  16. Merci. j'ai écrit un jour une lettre à une Inconnue. Elle ressemblait à celle-ci.

    RépondreSupprimer
  17. J'adore votre blog. Il ressemble au mien. Je vais vous ajouter sur mon blog pour mieux vous suivre et découvrir vos textes. Je vous embrasse.
    Benoit.
    http://benetsev.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  18. Mon dieu , quel débordement de sensualité et d'amour . Je me damnerai pour qu'une femme me parle comme ça !

    J'espère que cet inconnu a eu le bonheur de goûter au velours de votre peau et de rendre un vibrant hommage à votre corps en l'honorant et en s’enivrant de cette vibration d'érotisme qui émane si fortement de vous .
    Vibrations que je ressens et qui me traverse à chaque fois que je vous lis.
    Vous êtes très touchante cher ange , moi beaucoup aimer vous :0)

    Ô plaisir ...

    RépondreSupprimer
  19. Toni > Vous lui aviez envoyée?

    Benoit > J'irai découvrir votre petit univers quand j'aurai un moment... Merci du compliment et du lien...

    Plaisir des Sens > C'est toujours un plaisir de savoir que mes mots et le désir qui vit à l'intérieur de moi peuvent faire vibrer quelqu'un d'autre...
    Et vous savez que je vous aime beaucoup aussi...
    Des baisers...

    RépondreSupprimer
  20. avec tant de tendresse enver cet inconnu jaimerais l'être pk les femmes en géneral tous les autres "inconnus"" n'ont cette chance d'en avoir ? DES BEAUX MOT de la sensation j ai eu un plaisir

    RépondreSupprimer
  21. complice > Vous êtes peut-être l'inconnu de quelqu'un... Qui sait, peut-être écrit-on une lettre, quelque part, pour vous... :)

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  23. En lisant vos mots, on ne peut espérer que deux choses : être votre inconnu et… vous voir fermer vos yeux complètement.

    RépondreSupprimer
  24. Lampe de chevet > Les yeux ainsi fermés, je serais entièrement à votre merci...

    RépondreSupprimer

Subscribe