Confidences épidermiques

09:24


Une chandelle, une plume, de l’encre… Pas de papier. Toi. Nu. Ce soir, sur ta peau, j’écrirai les mots.

Le mot « tendresse », je l’écrirai au creux de ton cou, là où j’enfouis ma tête, les soirs de tempête ou les matins gris…

Sur tes épaules, je laisserai l’encre révéler à ta peau le trouble qui s’empare de moi chaque fois que mes baisers s’égarent à cet endroit. J’écrirai aussi ma faiblesse quand tu n’es pas près de moi pour me protéger… Peut-être oserais-je aussi y écrire la morsure que je refoule si souvent…

Le canevas de ton dos sera marqué par la fougue et la passion, celles-là même que tu m’inspires quand tu me prends et qui laissent parfois leur trace, la trace de mes ongles, dans ta chair…

Le mot « caresse », je le tatouerai dans tes paumes ouvertes, pour que tu n’oublies jamais ce pourquoi elles sont faites. Pour que toujours, tu te rappelles qu’elles ont la forme de mes seins, de mes hanches, de mon sexe… Pour que tu n’oublies plus les frissons que tu sais faire naître lorsque tu me touches…

Au creux de tes reins, j’écrirai le vice, les péchés inavoués… J’écrirai le prénom de tous ceux que j’ai aimés et que tu me fais oublier quand tes reins se creusent, ondulent. Quand je jouis, accrochée à ton bassin qui tangue…

Je confierai à tes fesses l’envie que j’ai que tu fasses rougir les miennes…

Au creux de ton aisselle jusqu’à l’intérieur du coude, j’écrirai « sérénité », puisqu’il n’y a nulle part au monde où je ne me sente mieux que dans tes bras…

J’écrirai sur ton torse le besoin que j’ai de t’entendre jouir, encore et encore… J’écrirai la violence de mon désir pour toi.

Peut-être déborderais-je plus bas pour confier à ta peau ma douleur lorsque tu ne me touches pas… Sur ton ventre, j’abandonnerai toute ma volonté et te supplierai : « Baise-moi »…

Sur le relief iliaque, de haut en bas, de la hanche jusqu’au sexe, j’écrirai l’humidité qui naît entre mes cuisses quand je te vois nu. J’écrirai mes envies de luxure… Ma calligraphie se fera plus fine pour te confier comme j’ai envie de toi…

Enfin, ma plume déroulera un ruban d’encre autour de ton sexe, pour que tu n’oublies plus jamais l’image de mes lèvres ouvertes et qui glissent le long de ta queue…

Puis je déposerai la plume…

You Might Also Like

38 commentaire(s)

  1. Tout simplement magnifique... un poème vivant... et vibrant...
    Je comprends le choix des mots et de leur place... très beau et si évident lorsque l'on vous lit...

    RépondreSupprimer
  2. Tes mots sont enivrant... comme si nous pouvions les vivre au travers de leur lecture. Ces confidences éveillent toute la sensualité qui te caractérise... C'est tout simplement magique !

    RépondreSupprimer
  3. Lui l'avez vous offert ? Lui l'avez vous fait lire ? Tout est là, tout est dit, des lettres amoureuses où se dissimule tendresse et fièvres. Lyzis et Casualito ont raison.

    RépondreSupprimer
  4. Comme c'est merveilleusement bien exprimé et cela prouve également à quel point vous avez eu raison de ne point l'abandonner, cette plume ...
    Baisers.

    RépondreSupprimer
  5. Lysis > Je vous remercie. Il est des mots qui, parfois, s'imposent comme des évidences...

    Casualito > Bienvenue ici... "Ces confidences éveillent toute la sensualité qui te caractérise..." On dirait que vous me connaissez... ;-)

    Maître Décadent > Tendresse et fièvres... C'est tout moi, ça! Quand à votre question, vous en connaissez la réponse...

    Philo > Je l'ai déposée un moment seulement, la plume... Le temps de faire passer la douleur, d'encaisser le coup... Essayer d'oublier... Mais on n'oublie jamais complètement...

    RépondreSupprimer
  6. Un texte que l'on vit du fond du ventre, enveloppé de la tendresse que l'on a à donner ...Où l'on se sent soi même ta plume, évoluer sur cette page qu'on aimerait ne jamais fermer
    Comme tous, j'aime infiniment
    Bises douces

    RépondreSupprimer
  7. J'avoue ne pas trouver mes mots Bel Ange....les votres sont si beaux...
    Vous avez le don pour les choisir et j'adore m'évader aussi sensuellement en vous lisant...
    Même si je me suis permise une transgression ...mon "papier" n'etait pas masculin...sourires..

    Baisers calins Bel Ange

    RépondreSupprimer
  8. chilina > Rien ne vous force à la fermer, cette page... Vous pouvez la relire, encore et encore...

    L'Insoumise > Oh je n'ai rien contre la transgression... Surtout si vous me permettez de rêvez que je fus l'objet de cette transgression...

    Baisers rêveurs...

    RépondreSupprimer
  9. Un beau récit,plein de passion,de désirs sensuels et tendres aussi.
    Bisous
    Roc.

    RépondreSupprimer
  10. Bel Ange...liriez vous dans mes pensées...rougissantes...?
    Baisers doux

    RépondreSupprimer
  11. Roc > Vous résume tout ça très bien...

    L'Insoumise > Le rouge vous va à ravir... Baisers chauds...

    RépondreSupprimer
  12. Superbe !! Vous m'avez à nouveau fait vibrer .
    Cette tendresse à fleur de peau rend vos mots si beau . Comme ils aiment caresser et faire l'amour ...

    RépondreSupprimer
  13. Plaisir des Sens > Caresser et faire l'amour, c'est ce qu'elle fait le mieux, ma langue... :)

    RépondreSupprimer
  14. Le rouge...sur les joues...les lèvres....oui il parait....

    baisers sucrés

    RépondreSupprimer
  15. Le PilLow Book revisité...
    User du pinceau à lavis sur le corps désiré, pour mieux le lire à livre ouvert :-)

    RépondreSupprimer
  16. The Pillow Book... un film que je vous ai conseillé il y a quelque temps déjà.
    Miss Peel, dites lui que c'est un film incontournable s'il vous plait.

    RépondreSupprimer
  17. C'est un film incontournable, s'il vous plait :-D

    RépondreSupprimer
  18. Voyez cher Ange, il faut absolument que vous trouviez ce film en location, s'il vous plait :-D

    RépondreSupprimer
  19. L'Insoumise > Miam miam... ;-)

    Miss Peel > Vous avez fait plaisir à MD, là... Je ne l'ai pas vu, ce film et je n'arrive tout simplement pas à mettre la main dessus, ici...

    Maître Décadent > Je n'ai pas oublié... Croyez-vous vraiment que j'avais oublié? Allons, vous me connaissez mieux que ça...

    RépondreSupprimer
  20. Ange, quel plaisir de vous lire, encore, toujours !

    j'aime l'intimité de ce texte, les mots dits et ceux que l'on devine... magnifique...

    RépondreSupprimer
  21. Non, je savais que vous n'aviez pas oublié, mais je savais aussi que vous ne l'aviez toujours pas vu.

    Voici un lien qui vous permettra de louer ce film. Désormais, vous n'avez plus d'excuse... sourires... si ce n'est celle d'un quotidien qui vous empêche de profiter d'un moment pour vous et vous seule.

    http://www.canalplay.com/cinema/the-pillow-book,297,306,5993.aspx

    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  22. Succuba > Merci pour ce magnifique compliment...

    Maître Décadent > Tiens, c'est gentil, ça... :)

    RépondreSupprimer
  23. Tout à l'heure je me suis assoupis totalement nu sur mon lit et j'ai rêvé d'un ange ...
    J'ai rêvé que vous étiez penché sur moi et que vous me répétiez cette phrase au creux de l'oreille " Vous savez Plaisir, caresser et faire l'amour, c'est ce qu'elle fait le mieux, ma langue " .

    Je me souviens de la douceur avec laquelle vous m'avez dit cela .
    Je me souviens aussi de la sensualité de vos lèvres lorsque je me suis retourné et que je vous ai vu . Vous étiez si belle , si rayonnante.
    Je pensa alors , que d'une bouche si joliment dessinée et de lèvres aussi pulpeuses ne pouvait sortir que de merveilleux mots , des mots sensuels , des mots fait pour l'amour .

    Alors que je suis réveillé je sens encore votre langue parcourant ma nuque , mon dos . Il n'y a pas de doute vous êtes bien l'ange de l'amour...

    Ô plaisir cher Ange et passez une agréable journée.

    RépondreSupprimer
  24. Plaisir des Sens > Vous me faites rougir jusqu'à la racine des cheveux... Vous pensez donc que j'ai une bouche faite pour l'amour?

    RépondreSupprimer
  25. Assurément elle est faite pour l'amour . Je la trouve pulpeuse et très sensuelle ça donne l'eau à la bouche ... Grrrrr

    RépondreSupprimer
  26. Plaisir des Sens > Une bouche faite pour l'amour... Ça fait rêver, n'est-ce pas? ;-)

    RépondreSupprimer
  27. Oh que oui !!!
    Je suis très sensible à la sensualité de la bouche , au dessin des lèvres , aux différents rouge à lèvres que les filles utilisent .
    La bouche est un organe qui me parle beaucoup :0)

    RépondreSupprimer
  28. Plaisir des Sens > Je suis flattée que la mienne vous plaise, alors...

    RépondreSupprimer
  29. Quelle belle ode au corps de l'amant !
    Vous faites bien de prendre la plume, oui...

    RépondreSupprimer
  30. Ne lâchez jamais votre plume , vos mots sont si beaux , je les aimes tellement .
    Je ne me lasse pas de vous lire , comme chez Armandie on est dans l'érotisme haut de gamme là , quel plaisir !

    RépondreSupprimer
  31. Ambre > Plaisir des sens et plaisir des mots sont pour moi indissociables...

    Plaisir des Sens > Je la dépose de temps à autres, mais elle n'est jamais bien loin, rassurez-vous... Je suis flattée que vous fassiez un quelconque rapprochement entre mon modeste chez-moi et celui d'Armandie... Merci.

    RépondreSupprimer
  32. Modeste , modeste vous vous sous-estimez chère amie .

    RépondreSupprimer
  33. Plaisir des Sens > Peut-être... J'ai toujours eu un peu de mal à accepter les compliments...

    RépondreSupprimer
  34. Vous êtes toujours aussi envoûtante...
    Ce texte est sublime... à votre image. Je ne me lasse jamais de venir vous lire.
    Pour une fois j'ai envie de laisser une petite Trace, car ces mots sont... me laissent sans voix.
    Je vous embrasse très chère.
    Emmenez moi, nous, encore et toujours sur vos mots...
    Je vous dis à bientôt ...
    Beav'

    RépondreSupprimer
  35. Laissez vous traverser par les gens qui vous aimes et qui vous apprécies .
    Il est tout à fait normal de vous complimenter car par vos merveilleux récits vous offrez beaucoup de bonheur .
    Vous êtes quelqu'un de bien Ange ,vous faites d'ailleurs partie de mes anges préférés.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  36. Beaverstef > Il est des mots que l'on voudrait tatouer sur le corps de l'être aimé, pour ne pas qu'il les oublie, pour qu'il sache... L'encre devient alors le témoin de l'amour et du désir.. Je vous en prie, revenez vous poser ici quand vous voulez, que vous laissiez des traces ou pas... Votre présence, même silencieuse, est toujours appréciée...

    Plaisir des Sens > J'en suis très touchée... Si mes récits vous apportent beaucoup, ce sont vos petits mots qui, pour moi, me permettent de continuer... Baisers d'ange pour vous...

    RépondreSupprimer
  37. Quelques jours déjà que je papillonne sur votre blog, que je vis au travers de vos désirs, vos envies, et même vos désespoirs parfois. J'y ai tout aimé, la sensualité, la sensibilité et la poésie du verbe et des mots. Merci pour toutes ces émotions. Me permettrez-vous de m'inspirer à des fins strictement personnelles de certains de vos textes ? Je reviendrai... souvent... alors s'il vous plaît écrivez à nouveau car je suis déjà en manque ;-)
    Sensuellement vôtre
    Natacha

    RépondreSupprimer
  38. Anonyme > Merci pour ces beaux mots, moi qui n'arrive pas à trouver les miens, depuis quelque temps. J'imagine qu'ils reviendront. Ils reviennent toujours... Quant à votre question, je vous répondrais d'emblée que je n'y vois pas d'inconvénient. Cependant, j'aimerais bien que vous m'écriviez. (Suivez le lien dans la colonne de droite.)

    RépondreSupprimer

Subscribe