Lettre à un Espoir

23:43

Vous...

Il y a si longtemps que je rêve de vous. Vous êtes là, tout près, au creux de mon souffle, dans ces frissons sur ma peau, dans cette chaleur au creux de mes reins. Vous m'accompagnez de votre douceur, de votre sensibilité et de votre désir. Désir qui m'enveloppe et me berce.

Est-ce possible que mes plaisirs aient toujours eu le goût de votre bouche? Que dans l'écho de mes soupirs vibre celui de votre voix? Se peut-il que, alors même que je ne vous connais pas, vous m'habitiez aussi intimement qu'une partie de mon âme?

Je vous attendrai, puisque je vous ai toujours attendu, dans cet endroit que j'aime et que vous aimez aussi. Je vous chercherai, dans cet homme qui s'assoira à la table voisine. Peut-être même vous devinerai-je dans son sourire. Ses mains, qu'il posera sur la table ou sur sa tasse de café, ce seront les vôtres dont je rêve depuis si longtemps et qui, toujours, m'échappent.

Mais comme chaque fois, vous vous évanouirez, vous disparaîtrez, pour que je continue de vous chercher, dans chaque homme qui traverse ma vie. Pour que ce désir de vous demeure à jamais inassouvi. Pour qu'il me porte, encore, toujours... Pour que je vous espère, encore...

Je vous attendrai, rêveuse, puisque je vous aime...

Ange

You Might Also Like

12 commentaire(s)

  1. Touché!
    Que dire après avoir bu vos mots?..
    .. Être un jour cet espoir, assis à vos côtés.

    RépondreSupprimer
  2. L'important, c'est de savoir qu'on l'aime. Pour le reste, c'est une longue quête, où les fantasmes apportent leurs petits bonheurs, qu'on les réalise ou non.

    Et, tant qu'il y a de l'espoir, il y a de la vie !

    RépondreSupprimer
  3. Voilà qui m'évoque le roman Geisha. Elle l'espérait et la rencontre s'est produite mon cher Ange, il faut croire aux anges.

    RépondreSupprimer
  4. Très joli texte cher Ange....
    Une question me titille cependant...la réalité peut-elle être à la hauteur de nos rêves....?
    Que se passe-t'il ensuite si ce n'est pas le cas..?
    Mais je sais qu'il est bon et important de ne cesser de rever...
    Alors revez petit Ange....revez.....sourires

    Baisers ensoleillés!

    RépondreSupprimer
  5. psaganarel > Et si c'était vrai? Se peut-il que ce soit vous?

    Lampe de chevet > Peut-on réellement aimer ce qui n'existe qu'en rêve? Cet homme, il n'a encore jamais croisé ma route, malgré que j'ai cru m'en approcher...

    Maître Décadent > J'y ai cru... Maintenant, je ne sais plus... Les anges, dans ma vie, ne semblent jamais vouloir rester pour rêver avec moi... Et je ne veux plus rêver toute seule...

    L'Insoumise > Vous posez là LA question... Il arrive que le bonheur soit parfait, intense et vrai, profond. Mais ces rêves peuvent-ils durer? Je l'ai frôlé, l'absolu... Un instant. Un trop court instant... Ce qui se passe ensuite dépend de chaque personne, j'imagine... Pour moi, l'envie de m'accrocher, le désir de le retenir, l'évidence, la blessure... Jusqu'au prochain rêve, jusqu'à la prochaine blessure...

    RépondreSupprimer
  6. La quete de l'âme soeur...pas facile, et pourtant...

    Oxanne

    RépondreSupprimer
  7. Angèle et Ibid Norio > Merci pour ces mots... Bienvenue ici...

    oxanne > Je ne crois pas qu'il s'agisse de l'âme soeur... Peut-être que ce que je cherche est davanage proche du grand frisson, du plaisir de la découverte et de la séduction...

    RépondreSupprimer
  8. Je reste sans "mots"...Laissez moi savourer votre si jolie plume ! Ange, vous l'êtes, à n'en pas douter !

    RépondreSupprimer
  9. L'Effrontée > Merci... Je me dois de vous retourner le compliment, chère collègue, vos mots sont délicieux et j'ai grand plaisir à me promener sur vos pages... Revenez quand vous vouloez, vous êtes ici chez vous...

    RépondreSupprimer
  10. Dites-vous qu'un démon, quelque part, écrit la même lettre à son Ange ...

    RépondreSupprimer
  11. Eden > Je suis flattée que mes mots puissent résonner en vous... Comme quoi je ne suis pas la seule à chercher... Je vous embrasse, votre Ange et vous...

    RépondreSupprimer

Subscribe