Nostalgie du temps qui passe

06:00


Je suis sur la terrasse. Mollement allongée dans mon tout nouveau transat, cadeau pour mon anniversaire... Je regarde le vieux, abîmé par son atterrissage au milieu du jardin la semaine dernière, lors d'un orage. Emporté par le vent, comme une vulgaire plume...

Malgré le confort de ma nouvelle chaise, je ne peux m'empêcher de regarder vers l'autre dont je devrai me débarrasser avec un petit pincement au coeur... C'est sur cette chaise que, l'été dernier, un matin où je profitais de la fraîcheur et du silence de l'air sous la couverture, tu m'avais rejointe pour me faire l'amour avec ta bouche... Là, sur cette chaise, séparés du reste du monde par une mince couverture...

C'est là, sur cette chaise, que je m'étais caressée, en pleine nuit, sous la pluie qui coulait, parce que cette pluie me semblait si pleine de toi... Je me souviens encore de l'eau, très froide, qui coulait sur ma peau brûlante et qui s'insinuait dans mes replis... Je me souviens de l'immense sentiment de liberté que j'avais alors éprouvé, et de ce désir de toi, infini, qui m'emplissait alors...

Je sais très bien que les souvenirs seront toujours là, même lorsque je me serai débarrassée de ma vieille chaise... Mais toi, tu n'es plus là... Et j'ai l'impression de devoir te dire adieu, une deuxième fois...

À toi, qui ne me liras sûrement pas...

You Might Also Like

8 commentaire(s)

  1. Moi je t'ai lu... Encore lui ?!...
    Oui, même sans la chaise, jecrains qu'il soit enore ettoujours dans un coin de ta tête...
    Bises,Belle Ange

    RépondreSupprimer
  2. domi > Je ne veux pas réellement l'oublier... J'espère seulement réussir à ne plus être triste, quand j'y pense... Merci pour tes mots...

    RépondreSupprimer
  3. Le souvenir du bonheur... comment en faire encore du bonheur ? ou une pensée sereine tout du moins.
    C'est une lente, patiente reconstruction... Mais cela viendra, cela vient oui, quand l'histoire a été belle jusqu'au bout.

    RépondreSupprimer
  4. Ambre > Ces souvenirs sont heureux... La nostalgie ne vient pas de là... Ces moments, je les ai chéris, je les chéris encore... Peut-être un peu trop... Sourire amer...

    RépondreSupprimer
  5. Ange, avec les temps tous ces merveilleux souvenirs ne te feront plus autant souffrir mais tu as raison gardes les au fond de ton coeur.....même quand tu te sera debarrassé du vieux transat...sourires

    RépondreSupprimer
  6. L'Insoumise > Je ne souffre pas... Je ne souffre plus... Un petit pincement au coeur, quand j'y repense, certes... Mais ça va, j'ai accepté, j'ai compris... Et ces souvenirs, je ne pourrai jamais les oublier, ils font partie de qui je suis...

    Merci de te poser ici (et désolée pour le délai).

    RépondreSupprimer
  7. Quelques mots, quelques lignes et tout un univers qui s'ouvre à nous, lecteurs. Souvenirs... Emotions, senteurs, la pluie est toujours chargée de parfum, comme une bouche sur un ventre de femme;bouche à bouche, parfums, senteurs, effluves, partages, des doigts qui ébouriffent les cheveux, enserrent le crane, etouffent le cri du corps, l'explosion d'un sexe tempé de désir prêt à jouir, à exploser, à crier, à chanter la vie aussi...
    Bonheur qui jamais ne s'effacera... et qui fait vivre encore!
    DS

    RépondreSupprimer
  8. DS > J'ai toujours aimé la pluie et les parfums qu'elle fait vivre... Comme une autre vie, une parenthèse pendant l'averse. Le temps de faire revivre, dans ma mémoire, ces beaux moments... Merci pour vos mots si sensibles...

    RépondreSupprimer

Subscribe