Une bulle

21:52

Quelques heures.
Volées à l'ordinaire quotidien.
Hors du temps.

Quelques heures, où nous serions nous. Vous et moi.
Où nous serions vrais.
Où nous serions tout, l'un pour l'autre...
Où j'oublierais jusqu'à mon nom.

Quelques heures qui n'existeraient que pour ces frissons qui me parcoureraient l'échine.
Que pour mes lèvres sur vos lèvres.
Que pour me voir, dans vos yeux.

Quelques heures pour que ma peau puisse raconter à la vôtre
Des secrets frôlés...
Du bout des doigts.

Quelques heures qui s'égrenneraient au rythme de nos respirations.
Pontcuées par nos soupirs, nos halètements...
Rythmées par votre bassin, par vos reins.

Quelques heures où vos mains m'inventeraient.
Où votre bouche me ferait naître.
Où votre sexe m'existerait.

Quelques heures de désir.
De miel qui coule.
De sperme répandu.

Quelques heures...
Une bulle...




Photo de Waclaw Wantuch, trouvée chez Chimère érotique

You Might Also Like

7 commentaire(s)

  1. Magnifique!

    Oui. Une bulle... quelques heures...

    RépondreSupprimer
  2. Vivez, mon Ange... Vivez ! S'il vous plaît...

    RépondreSupprimer
  3. > L'Obsessif: Oui... quelques heures... Tout un monde, en quelques heures...

    > L'Eronaute: Ça me plaît...

    RépondreSupprimer
  4. Elle et moi appelons cela "du temps volé au temps"...
    Très beau texte, comme en suspens.

    RépondreSupprimer
  5. > Memorandhomme: Du temps volé au temps... Ça laisse rêveur... Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Ces mots transpercent. Tant d'émotion, c'est fabuleux ! Merci

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme > Ce genre de moment, ces parenthèses dans le quotidien ne peuvent qu'être fabuleuses... Merci de vos mots...

    RépondreSupprimer

Subscribe