Bribes

21:23

Blottie dans ses bras, ma tête appuyée sur sa poitrine, je suis bien. Ses doigts tracent sur ma peau des courbes de douceur. Nos corps se fondent et se confondent, mes courbes dans ses creux, ses pleins dans mes déliés...

Il repose sur le dos et je suis lovée contre lui, épousant sa hanche. L'oreille appuyée sur son torse, j'écoute les battements de son coeur, dernier écho de son plaisir récent... Il m'a fait l'amour longuement, doucement, passionnément. Mon corps comblé frémit encore sous ses doigts...

Combien de temps s'écoule ainsi, dans ce silence complice? Complicité qui se poursuit même lorsque sa voix brise le silence. Sa voix, tout près, tout bas, à peine plus forte qu'un murmure... Je l'écoute évoquer sa vie, ses histoires et le temps qui passe... Je lui parle de moi, de mes rêves...

Comment fait-il, sorcier, pour que cette complicité des corps qui nous soude l'un à l'autre s'étende au-delà du désir? Assurément, sa voix m'a envoûtée. Ces fragments de sa vie, qu'il me livre par bribes, je les savoure comme autant de portes ouvertes vers son âme...

Je ne l'ai jamais autant aimé que ce soir...

You Might Also Like

3 commentaire(s)

  1. Sans doute vous aime-t-il tout autant, impatient de désirs et de plaisirs multiples que relieraient de fragiles et belles arches de lumière...

    RépondreSupprimer
  2. Des fois certaines questions n'ont pas de réponse... malheureusement.

    RépondreSupprimer
  3. ladyzophia: Il n'y a rien de malheureux à toute cette situation. Je suis ensorcelée et heureuse de l'être...

    Merci de votre passage ici...

    RépondreSupprimer

Subscribe