Absence

14:51


Il y a des jours, comme aujourd'hui, où tu me manques cruellement. Ta douceur bienveillante, la tendresse dont tu m'enveloppais, ta présence discrète, tout ça me manque. Bien sûr, l'intensité de nos étreintes, le goût de ton sexe dans ma bouche, l'odeur de ta peau après ta deuxième jouissance, tout ça aussi me manque. Mais c'est la magie, la manière dont tu me faisais sentir femme qui me manquent le plus. J'ai cru que je trouverais le bonheur dans les draps d'un autre. Un amant extraordinaire qui réveille mon corps et me fait vivre des sensations que j'ignorais possibles. Mais dans ses absences, j'oublie. Mon corps oublie. Mais pas le coeur.

Toi, tu ne me laissais pas t'oublier...

Et aujourd'hui, dans le silence, c'est à toi que je rêve. À toi, et à tout le vide que ton départ laisse dans ma vie...

You Might Also Like

15 commentaire(s)

  1. C'est dur, un vide qui ne se referme pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout dur d'apprendre à trouver en soi ce que l'on trouvait avec l'autre...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je l'espère... Mais en réalité, je n'en sais rien...

      Supprimer
  3. Ha Merde!

    Peut-être une bouteille à la Mer,

    C'est très triste,

    Et vous Êtes dans son Coeur

    en Femme....

    RépondreSupprimer
  4. Ha ben ça,

    Vous aavez bien

    si vous avez laissé cette empreinte

    ou pas, non......

    Et puis Re-Venez vers lui

    et vous saurez bien,

    Tiens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est lui qui me tient à l'écart et qui barricade son coeur derrière un mur. Alors non, je ne sais pas... Quant à revenir vers lui, je ne demande que cela...

      Supprimer
    2. Et bien

      Allez vers Lui,

      avec des stratagèmes intimes et subtils.....

      Soyez Vous-même,

      Femme,

      Pour franchir ces Murailles,

      qui vous le savez bien,

      n'ont de Sens, Pour Lui,

      Autant que pour Vous.....

      qu'à être franchies......

      Supprimer
    3. Les ponts entre nous deux, ils les a fait s'effondrer, et je ne peux les reconstruire. Ne me reste que le souvenir de lui. Le souvenir de nous...

      Supprimer
    4. Un Chemin Vers Vous-même donc, en substance, Certains Amours interpersonnels sont Uniques et le demeurent.....

      Ce qui en fait leur Éternelle Pureté......

      Nous ne sommes que des Passagers......

      http://www.youtube.com/watch?v=hLhN__oEHaw&feature=fvwrel

      Supprimer
  5. Comment ne pas être touché par de tels sentiments... qui n'a jamais vécu ce genre de situation... Je compatie... Si je peux vous offrir un brin d'optimisme, rien n'est jamais perdu et le temps peu vous venir en aide ;)
    En attendant, papillonnez, amusez vous, ça vous changera les idées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis un papillon un peu lourd, ces dernières semaines. Il m'est difficile de déployer mes ailes... Peut-être le printemps verra-t-il renaître l'envie de m'envoler...

      Supprimer
  6. Je viens de tomber sur votre blog, et waow, quelle plume. J'en tomberais presque amoureuse de vous tellement je me reconnais et je reconnais ma relation dans vos écrits.
    Vous relatez votre passion de façon tellement merveilleuse, tellement touchante...
    NB : je suis aussi sensible à l'odeur masculine que vous, et je sombre à chaque fois que je repense à Son odeur... J'ai envie d'être sa louve à lui mais malheureusement c'est une autre qui l'est.
    Je compatis tellement à votre douleur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La douleur finit toujours par être moins intense avec le temps qui passe. Restent de jolies cicatrices sur la peau, que l'on regarde, une larme au bord des yeux, en se souvenant des bonheurs vécus...

      Supprimer

Subscribe