Évidence

05:38

Je ne me suis jamais sentie aussi seule... Personne ici qui semble avoir envie de partager ma folie. Et elle est là, à l'intérieur, comme un petit coeur qui bat. Comme un petit coeur au creux des hanches.

Un battement... Ses mains à lui, sur son corps à elle... Mon coeur se serre... Et moi? Autre battement... Ma main sur mon épaule nue qui frissonne. Personne pour y déposer de baisers... Soupir... Pulsation. Sentiment de n'être à ma place nulle part. D'être de trop. Pouls. J'ai toujours senti que j'étais trop... Trop grande, trop grosse, trop jeune, trop loin... Jamais trop belle... Battement. Envieuse. Je veux trop vivre une vie qui ne sera jamais la mienne. Je ne serai jamais celle-là...

Lentement... L'évidence du vide... Le vide... Vide.

Et le silence des larmes...

You Might Also Like

8 commentaire(s)

  1. Cela me touche ce que tu écris... j'ai ressenti la même chose au paravent... Mais nous sommes comme nous sommes...

    Personnellement, j'ai réalisé que je me donnais la vie que je voulais avoir... donc je fais tout pour faire au mieux et pas me laisser abattre par les autres...

    Rien n'est jamais simple, mais la vie est si belle tu sais. N'essaye pas d'être une autre pour les autres... Sois toi même d'abord pour toi, si cela ne plais pas et bien tant pis pour ces autres, qui pour moi, n'ont au final rien compris.

    Mes mots sont peut être du vent a tes yeux, surement ta peine est grande, et que je n'y pourrai rien, mais je voulais que tu sache que si tu avais envie d'en parler... je suis une bonne oreille.

    Douces pensées

    RépondreSupprimer
  2. Comme Sauvage Libertine a raison! Penses à la loi de l'attraction, aspires et crois au bien-être. Ce sont tes pensées, tes désirs et le monde de tes perceptions qui seuls peuvent t'apporter ce que tu désires. Courage ... et sourires...

    RépondreSupprimer
  3. Coucou
    Tes textes sont superbement écrit...tu es
    touchante dans tes pensées...tes peines...tes désirs...

    RépondreSupprimer
  4. Comme vos mots me parlent ! Trop ceci ou pas assez cela, comme ça m'évoque des choses : on en avale des couleuvres, parfois, dans ce que nous renvoient les autres... Mais en réalité il n'en est rien : si on se regarde avec un peu d'indulgence, les autres aussi. Et si on va vers eux, ils nous prennent comme on est.

    Se sentir seule, sans pouvoir partager sa folie de vie, comme ça me parle aussi ! Et pourtant il se trouve toujours quelqu'un sur notre route, il faut parfois patienter, ou ouvrir les yeux...

    Votre peine me touche, et vos mots si souvent !..
    Ça n'a peut-être rien à voir avec le sujet de ce billet, mais... votre plume est une des plus belles que je connaisse ! Et votre blog, le premier du genre qui m'a vraiment enthousiasmée.

    Ne doutez pas de vous ! Soyez vous-même, et relevez la tête...

    Ambre/Gena L

    RépondreSupprimer
  5. Même si j'ai conscience que cela est parfois difficile crois en toi....j'ai moi aussi d'enormes periodes de doutes mais j'apprends à m'apprecier telle que je suis...quelque part il est aussi agréable de ne pas rentrer dans les cases...de ne pas être comme tout le monde même si c'est parfois dur à porter....

    Bon courage
    Bises et pensées amicales....

    RépondreSupprimer
  6. Sauvage Libertine > Merci pour ces mots... Je ne crois pas essayer d'être quelqu'un d'autre... Je suis qui je suis... Seulement, je cherche ma place... Et j'ai parfois l'impression qu'elle n'est nulle part... Surtout pas où je voudrais qu'elle soit...

    Mota > Je voudrais que ce soit si simple... Si vous saviez à quel point je désire, à quel point j'espère... Du rêve... Que du rêve...

    Miss Jones > Je vous remercie... Si certaines personnes se reconnaissent, dans ce que j'écris, dans ces peines et ces désirs que j'exprime, alors je me sens un peu moins seule... Merci de vos mots ici...

    Ambre > Il y a, dans vos mots, tellement de vérité... Je sais qu'à bien des égards, dans bien des domaines, je ne suis pas pire que les autres (et, sans vouloir passer pour une prétentieuse finie, je suis souvent meilleure...) Mais là, je me sens tout simplement pas dans la course... Il y a certaines contraintes que l'on ne peut pas ignorer et on a beau rêver, la réalité demeure... Enfin... J'imagine que le retour sur terre est un peu brusque, parfois, lorsqu'on a touché le ciel...

    Merci, vraiment, pour vos bons mots sur ma plume... Je suis touchée...

    L'Insoumise > Oui, vous avez raison, je dois croire davantage en moi... Mais même la foi la plus inébranlable en moi ne changera la situation, cette fois-ci... Il est des circonstances hors de mon contrôle que je dois accepter...

    À tous > Merci, sincèrement, pour vos pensées... Je suis touchée...

    RépondreSupprimer
  7. Vous n'êtes pas seule, j'en suis plus que persuadé... et puis si la réalité n'était pas celle-ci rien ne nous dit que votre bonheur serait plus grand, d'autres impossibles existeraient sans doute.
    Je vous embrasse, tendresse.

    RépondreSupprimer
  8. Maître Décadent > Vous avez raison (comme toujours)... Il y aurait toujours des impossibles, dans cette histoire... Merci pour vos mots et votre présence...

    RépondreSupprimer

Subscribe